Processus | QualificationExcel | IT Gouvernance

Contexte

Aujourd'hui avec un budget de plus en plus réduit, l’IT se retrouve face à des demandes de performance et de ressources croissantes. L'augmentation de la consommation énergétique et la problématique de recyclage des matériels obsolètes obligent les entreprises à modifier leur politique environnementale.

Face à cette problématique, une technologie pas tout à fait nouvelle se positionne comme solution : la virtualisation.

        

La virtualisation se positionne à tous les niveaux d'un schéma d'infrastructure.

> La virtualisation du système d'exploitation consiste à faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation sur une seule machine physique. Ex : VMware (ESX), Microsoft (Hyper-V).

> La virtualisation d'application correspond à ce que l'on a appelé « client léger ». Elle permet de pouvoir exécuter un logiciel sans toutefois l'installer physiquement sur le système auquel l'utilisateur est connecté. Ex : Citrix (XenApp), VMware (ThinApp).

> La virtualisation des postes de travail (Virtual Desktop) permet d'exécuter des environnements de bureau accessibles via des postes clients légers.

Notre expertise

ADN possède une expérience de qualification d’infrastructure dédiée aux entreprises pharmaceutiques. Cette expertise a été acquise lors de projets réalisés en collaboration avec de grands groupes internationaux tels que:

  • IPSEN : Qualification de l’infrastructure Citrix Presentation Server et de l’environnement VMware ESX
  • Laboratoires Boiron : Mise en conformité de l’environnement Citrix XenApp
  • Stallergenes : Mise en conformité de l’infrastructure VMware ESX

L’expertise ADN est fondée sur la qualification réussie de plusieurs infrastructures virtualisées. Les consultants d’ADN ont procédé à des qualifications rétrospectives ainsi qu’à des qualifications prospectives.

Bénéfices de la Virtualisation

Dans l'industrie pharmaceutique, une bonne pratique consiste à maintenir au moins 3 environnements par application : recette, validation et production. L'utilisation de la technologie de virtualisation réduit le coût de la construction de ces environnements. Les machines peuvent être hébergées sur le même serveur optimisant également les coûts de gestion et de maintenance.

Consolider ses serveurs permet aussi de s’offrir un gain de place et une réduction des coûts de maintenance non négligeables. La consolidation des serveurs permet de s'affranchir du matériel et de rallonger la durée de vie d'un système. De ce fait, la consommation énergétique ou encore le degré de recyclage des matériels sont réduits. Il faudra toutefois prévoir un coût supplémentaire pour les formations et surtout un investissement supplémentaire en équipements réseaux, par exemple.

L’administration et la maintenance des serveurs est centralisée et souple. L’ensemble des machines virtuelles, leurs états et statistiques de performance sont en général visibles à partir d’une interface unique.

Des outils ou des fonctionnalités tels que la conversion P2V-V2P-V2V, Vmotion de VMware,… permettent la mise en place de DRP simple, efficace et fiable. Par exemple, à des fins de maintenance ou encore de mise à jour, une application peut être déplacée d’un serveur à un autre sans interruption de service.

La consolidation des applications permet de réduire les conflits entre applications. Les applications sont isolées et disposent chacune de leurs propres systèmes de fichiers et base de registre. Ceci facilite le maintien du statut validé, en éliminant les dépendances avec le serveur physique.

L’utilisation de bureaux virtuels permet de réduire les coûts de maintenance des postes, de renforcer leur sécurité et de simplifier le déploiement des postes de travail.

La virtualisation permet aussi de pouvoir sécuriser plus efficacement les données sensibles. En utilisant les VDI par exemple, les données ne sont pas stockées physiquement sur la machine de l’utilisateur et donc protégées en cas de vol ou perte.

Sauvegarder un environnement virtuel dans un espace de stockage ou restaurer une sauvegarde  pour permettre des mises à jour contrôlées deviennent des tâches simplifiées.

Toutes ces infrastructures devront être qualifiées, peu importe leur caractère virtualisé ou non.

La mise en œuvre de l'infrastructure  et sa qualification requièrent donc des compétences techniques mais aussi une expertise en qualification d'infrastructure et gestion du risque.

Face à ces enjeux, le Centre de Compétences « IT Gouvernance » met à votre disposition des consultants experts en qualification d'infrastructure formés aux dernières technologies de virtualisation, qui sauront vous accompagner et mettre à votre disposition leurs expertises et expériences tout au long de votre Projet.